Flux RSS

Que faire, sans vélo ?

Publié le

On se pose souvent (dans les médias, entre cyclistes) la question du "Pourquoi faire du vélo ?" dans le sens, "Quels avantages ?" ou "Pourquoi le vélo plutôt qu’un autre moyen de transport ?" et finalement, la discussion finit par tourner en rond, déjà, parce qu’on est entre gens convaincus des bienfaits du vélo, du plaisir que la pratique nous apporte, voir, pour les plus snobs d’entre nous, de notre supériorité par rapport à l’espèce humaine en général.

Dottie, du très joli blog "Let’s go ride a bicycle" qui revient d’un passage chez son libraire super sympa, mais un peu excentré, se pose cette question, d’importance, à mon sens :

" Is there anywhere you enjoy going, but would rarely frequent if you could not bike there ? "

Question que j’ai envie de généraliser à :

"Qu’est ce que je ne ferais pas / pourrais pas faire si je n’avais pas de vélo ?"

Je vous laisse un peu cogiter, si vous le voulez bien, dans les commentaires.

Voici le début de ma liste, j’essaie d’inscrire des choses auxquelles je n’aurais pas pensé immédiatement.

  • Je me réabonnerai à l’AMAP : les transports en commun desservent mal le marché du samedi matin, et à pieds, chargée de paquets, même avec un caddie, la promenade serait beaucoup moins agréable qu’à vélo. Le point dépot AMAP Est à 2mn à pieds de mon lieu de travail. MAIS je paierai plus cher mes légumes cultivés localement et je me priverai de mon petit plaisir du week end.
  • Paradoxalement, je ferai d’avantage de courses dans mon quartier si j’étais obligée de me passer de vélo. A pieds, le petit supermarché de quartier est plus proche que la grande surface. MAIS ce petit supermarché est lugubre, cher, et je ne trouve pas tout ce que je cherche.
  • Encore un paradoxe, je serais moins en retard ; telle que je me connais, lorsque je suis dépendante des transports en commun pour me rendre d’un point A à un point B, à Paris par exemple, j’arrive systématiquement en avance, car je ne sais pas estimer mon temps de trajet. A vélo, je sais que ça va me prendre de 5mn à 20mn. Je pars donc au dernier moment et j’arrive souvent en retard. MAIS à vélo, si je sens le retard approcher, j’accélère. Difficile de demander conducteur du tram s’il veut bien sauter quelques arrêts.
  • Je n’habiterai pas dans mon quartier : il est terriblement excentré, la moindre sortie au centre ville, à pieds ou en transport doit s’organiser, je ne pourrais pas dire à mes amis "Ouais, à dans 10mn sur les quais" (en vélo, si, largement !) MAIS je n’habiterai pas pour autant au centre ville, je ne peux pas me le permettre. Du coup, j’exagère un peu MAIS, est ce que sans vélo, je pourrais habiter à Strasbourg même ?
  • Je ne serais pas aussi fière de mes jambes. Disons qu’elles ont toujours été là, grandes, encombrantes, mais à vélo, elles font l’essentiel du boulot, et ça se voit ! Je suis drôlement contente de mes mollets (le prochain objectif est de galber mes fesses.).

À propos de Chulie

Alsacienne Corsaire, Cycliste Dev. Dur, Cheveux indépendantistes, Lave linge sous Linux, Mutante numérique, Subversive mine de rien, Kinks and Clash.

"

  1. Je ferais exactement comme je fais maintenant puisque je ne fais pas de vélo ! Il faut dire que je ne travaille pas, que j’habite au bord de la mer, avec tout ce qui faut à 5mn (de voiture) et que j’ai des jambes avec des pieds que je peux enfiler dans des chaussures. Je ne ferai rien de plus avec un vélo. Ah si : pousser mon vélo parce que les côtes sont trop rudes ici ! Ceci dit je suis convaincue des bienfaits du vélo et j’admire beaucoup ses adeptes. Si il n’y avait que des voies bien plates avec des pistes je serais parmi eux.

    Réponse
  2. Sans vélo (en dehors de ma période particulière où je suis "obligée" de prendre les transports en commun),
    je m’abstiens de partir vers le centre ville,
    je rechigne à faire les petites courses dans le quartier alors qu’à pied, c’est à 3 minutes maximum …,
    je propose moins de balades à vélo à mes enfants,
    j’ose moins boire alors que pompette sur ma bicyclette, j’ai jamais réussi à le faire,
    j’aurais peut-être encore plus galéré à pécho Monsieur X (et si ça c’est pas de la raison hypra-importante …)
    je n’aurais pas découvert mon quartier
    je ne serais pas super fière et un tantinet snob
    je n’aurais pas une mémoire météo digne de Catherine Laborde
    etc.

    Réponse
  3. J’ajoute les réponses reçues sur twitter :

    @JunonBee ne pourrait pas rentrer bourrée à 4h du matin.
    @JJJlllnnn ne pourrait pas aller au travail à vélo. Manger comme il l’entend. Être endurant au pieu.
    @Silken81n’aurait jamais la chance de rentrer sous la pluie.

    Réponse
    • Qu’on se le dise, faire du vélo ne fait pas maigrir (du moins quelques kilomètres sur le plat), en revanche cela empêche de grossir.
      je sais de quoi je parle, cela fait un mois que je ne pédale plus :-(

      Réponse
      • Oui mais toi, au moins, on sait pourquoi tu grossis ;-)

        Réponse
        • J’allais le dire.

          Mais sinon, elle a raison Landrellec, ce n’est pas avec le vélo que je perds du poids (je ne cherche pas à en perdre à vrai dire) mais ça me maintient en forme, et si je n’en faisais pas, j’aurai surement une tendance à l’embonpoint.

          Réponse
  4. Sans vélo…

    Je pense que je sortirais beaucoup moins le soir.
    Parce que rentrer alcoolisé en voiture, non merci.
    Être assujetti aux horaires des transports en commun, pas moyen.
    À pied, bof, je manque de courage.

    À vélo, oui ! (et si je suis vraiment cuit, je PEUX rentrer à pied en utilisant le vélo comme d’une nécessaire béquille)

    Je n’habiterais pas là où je suis actuellement (quartier mal desservi et un peu excentré)

    Je serais certainement un peu plus gros par manque de sport, et un peu plus aigri (si si, c’est possible)

    Je serai un peu plus pauvre parce qu’une bonne partie des trajets que je fais actuellement à vélo seraient faits en voiture.

    Aussi, et surtout, je ne connaîtrais pas une bonne partie de mes amis, qu’un amour commun de la bicyclette m’a permis de rencontrer (violons au fond, s’il vous plaît, et larme à l’œil de rigueur)

    Réponse
  5. J’ajoute ceci, sinon je me fais gronder.

    Sans vélo, @BicycleRepairMan ne pourrait pas aller chercher les croissants le dimanche matin avec son "Étoile Nation 1962" (qui est ici et qui est très beau http://lockerz.com/s/188838095 )

    Réponse
  6. @BicycleRepairMan

    Gronder… Ah oui… j’aime !
    Attends, je sors ma cagoule de cuir !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: